Journal syndical

LE RECOURS COLLECTIF

Novembre 2020

L’assemblée générale annuelle de votre syndicat (normalement tenue en juin, mais reportée en raison des mesures sanitaires et des restrictions de rassemblement que vous connaissez toutes et tous) s’est tenue jeudi, le 29 octobre dernier de façon virtuelle.

ÉLECTIONS AU COMITÉ EXÉCUTIF

Lors de ces assises, il y a eu des élections au comité exécutif de l’organisme dont voici les résultats :

  • À la présidence, Louise Bérubé, élue pour un an;
  • À la vice-présidence à la convention collective, Alexis Boudreault, élu pour un nouveau mandat de deux ans;
  • À la vice-présidence au campus de Lévis, Michèle Tessier Baillargeon, notre jeune recrue du printemps, élue pour un mandat de deux ans;
  • À la vice-présidence à l’information, Réjean Bujold, notre ancien secrétaire-trésorier, élu pour un an;
  • À la vice-présidence à la mobilisation, Claude Ouellet, réélu pour un nouveau mandat deux ans;
  • À la vice-présidence à l’intersyndicale, le poste n’était pas en élection, donc Hamza Djeraimi continue pour une autre année;
  • Enfin, au secrétariat-trésorerie, le dernier venu, Tchabagnan Ayeva, élu pour deux ans.

NOTE : La variation dans la durée des mandats s’explique par le fait que certaines officières ou certains officiers remplacent de personnes qui ont quitté en cours de mandat, soit pour occuper une autre fonction, soit qu’elles ne désiraient plus faire partie de l’instance, et ce, pour des raisons personnelles ou de santé

BILAN FINANCIER 2019-2020, BUDGET 2020-2021

Le comité exécutif a présenté les états financiers de 2019-2020 qui se soldent par un DÉFICIT FICTIF de 63 970 $ parce qu’un montant de cotisations syndicales de 106 993 $ a été reçu en mai seulement en raison de la pandémie et de ses effets sur la fermeture ou le ralentissement des services de l’UQAR. Cette somme sera comptabilisée dans le budget 2020-2021. En réalité, le SCCCUQAR a donc réalisé un surplus de 43 023 $.

L’assemblée a aussi voté un nouveau budget pour l’année 2020-2021 qui prévoit des revenus de 324 650 $ pour des dépenses de 318 900 $, ce qui laisserait, à la fin de l’année financière, au 30 avril 2021, un léger surplus 5 750 $.

Elle a aussi reçu les rapports du comité exécutif et du comité de surveillance pour l’année 2019-2020.

APPUIS FINANCIERS

Les membres présents à cette rencontre, conscientes et conscients de l’augmentation de la pauvreté, du contexte de la pandémie, de la poussée de l’itinérance, des effets pervers du chômage et des propos de plus en plus à droite contre les organismes syndicaux ou ceux qui se portent à défense de la liberté d’expression ou des droits sociaux, en ont profité pour appuyer financièrement certains organismes dont le caractère hautement social vient en aide aux gens de la communauté.

C’est ainsi qu’elles et ils ont voté les montants suivants qui sont comptabilisés dans le budget pour l’année 2020-2021 dont on fait mention plus haut :

  • 25 000 $ pour l’aide aux étudiantes et étudiants en difficulté financière;
  • 2 000 $ pour la campagne annuelle de Centraide;
  • 1 000 $ pour la campagne du panier de Noël de l’UQAR;
  • 1 500 $ pour le Journal Le Mouton Noir;
  • 1 500 $ pour l’organisme L’Auberge le Transit.

COMITÉS DU SCCCUQAR

À l’ordre du jour de cette réunion, il y avait aussi l’élection des membres de deux comités :

Ont donc été élues ou élus :

  • Au comité de surveillance : Mme Colette Michaud et M. Denis Rheault. Comme substitut : M. Hugo Jackson.
  • Au comité du Fonds d’entraide : MM. Jean Bruneau et Hugo Jackson. Comme substitut : Mme Raymonde Simard.

AMENDEMENTS AUX STATUTS ET RÈGLEMENTS

Lors de l’assemblée générale de juin 2019, le comité exécutif, par un avis de motion à cet effet, avait avisé les membres présentes et présents de son désir d’une refonte en profondeur des statuts et règlements du SCCCUQAR, l’usage ayant démontré certaines lacunes ou absences qui causent parfois des soucis d’application.

Or, au cours de l’année 2019-2020, le comité exécutif s’est penché pendant de longues heures sur le sujet et a réalisé l’ampleur de la tâche et de la présentation des résultats de ses réflexions auprès de l’assemblée générale. Il a donc décidé, afin de ne pas saturer la durée de l’instance, de présenter les amendements proposés par étapes.

Les amendements suivants ont donc été présentés et acceptés à l’unanimité :

Texte antérieur au 29 octobre 2020 Texte adopté lors de l’assemblée générale du 29 octobre 2020
11.2 Élection du comité exécutif

a) Les élections à la présidence, aux quatre vice-présidences, (1- convention collective, 2- affaires intersyndicales, 3- information, 4- à la mobilisation) et au secrétariat-trésorerie ont lieu lors de l’assemblée générale annuelle. L’élection se fait poste par poste lors de ladite assemblée.

b)Toute personne membre en règle est éligible pour être membre du comité exécutif.

c) La durée du mandat est de vingt (24) mois ou jusqu’à l’élection du remplaçant ou de la remplaçante.

i) Les élections pour les postes de la présidence, de la vice-présidence à l’information et de la vice-présidence à l’intersyndicale ont lieu aux années impaires.

ii) Les élections pour les postes de la vice-présidence à la convention collective, de la vice-présidence à la mobilisation, de la vice-présidence au campus de Lévis et du secrétariat-trésorerie ont lieu aux années paires

11.02 Élection du Comité exécutif

a) L’élection des officières et des officiers a lieu lors de l’assemblée générale statutaire. L’élection se fait poste par poste dans l’ordre mentionné lors de ladite assemblée.

b) Tous les candidats et candidates à un poste électif disposent d’une période de 3 minutes pour faire un discours. L’adresse aux membres se fait dans l’ordre où les candidatures ont été acceptées.

c) Toute personne membre en règle est éligible pour être membre du comité exécutif.

d) La durée du mandat est de vingt (24) mois ou jusqu’à l’élection du remplaçant ou de la remplaçante.

i) Les élections pour les postes de la présidence, de la vice-présidence à l’information et de la vice-présidence à l’intersyndicale ont lieu aux années impaires.
ii) Les élections pour les postes de la vice-présidence à la convention collective, de la vice-présidence à la mobilisation, de la vice-présidence au campus de Lévis, du secrétariat-trésorerie ont lieu aux années paires.

ARTICLE 27 Rémunération par le SCCCUQAR
Les membres du comité de surveillance sont rémunérées au 1/150e d’une charge de cours pour le travail effectué et pour lequel ils ont été mandatés.

Les membres qui ne bénéficient pas de libération syndicale pour accomplir des tâches pour lesquelles ils ont été mandatés par l’assemblée générale et/ou le comité exécutif et qui doivent participer à une formation spécifique pour être en mesure d’accomplir correctement lesdites tâches sont libérées par le Syndicat au taux de 1/225e d’une charge de cours par heure de formation.

Les besoins ponctuels de formation sont dans les libérations des officières et officiers.

Un avis de motion a été aussi déposé afin de continuer le travail lors d’une prochaine rencontre.

JOURNAL DU SCCCUQAR

Au cours de l’année 2020-2021, je tenterai, avec votre aide, de vous faire parvenir un journal syndical de façon régulière.

Quand je dis « avec votre aide », c’est que compte tenu de la nature de notre statut de chargées et chargés de cours qui fait en sorte que chacune et chacun, nous travaillons en vase clos (particulièrement en cas de pandémie), j’aimerais, en plus des nouvelles de nos instances locales et nationales, que notre journal fasse connaître les bons coups des unes ou des uns puis des autres. Ce serait une excellente façon de nous rapprocher et de briser la solitude liée à notre tâche, pour, en un mot, y cultiver la collaboration et l’entraide.

J’invite donc les membres qui désirent partager leurs réussites à m’en faire part en utilisant mon adresse électronique de l’UQAR : rejean_bujold@uqar.ca

REMERCIEMENTS ET APPEL AU MILITANTISME

Je termine en remerciant sincèrement toutes celles et tous ceux qui s’impliquent de façon régulière ou sporadique dans la cause syndicale.

Il est de notoriété publique que le mouvement syndical est de plus en plus critiqué, voire même remis en question quant à sa pertinence, par plusieurs personnes ou organismes dont les intérêts divergents ou qui ont pris le chemin de la droite comme on le voit un peu partout dans le monde.

Il est donc plus pertinent que jamais que notre syndicat soit un organisme vivant, pour et soutenu par ses membres, dans la défense des conditions de travail et des acquis sociaux qui ont été gagnés de hautes luttes au cours des dernières décennies.

Pour ce faire, nous avons besoin de vous, de votre appui, de votre participation et de vos idées. Comme je le rappelais dans la convocation pour l’assemblée générale : « On n’est jamais si bien servi que par soi-même ».

Réjean Bujold
Vice-président à l’information